quand Agnès Soubiran reçoit Hervé de la Martinière au micro de France Info sur comment vivre de sa plume

vendredi 26 mars entendu

ecrivain livres papier et ebooks à bas prix
Accueil Ecrivain       Livres en papier   Ebooks     Le Blog   Bio     Romans   Théâtre   Chansons   Essais     Contact   + Infos



vendredi 26 mars entendu sur France Info.
Pour Hervé de la Martinière, d'abord les livres ne sont pas assez chers...
et l’édition du livre est un métier de petite économie.
Ce qui ne semble pas lui convenir



Alors "très peu d'écrivains en France peuvent vivre uniquement de leur plume... à part quelques grands"
constate Agnès Soubiran
Et Hervé de la Martinière enfonce le clou :
"il faut arriver à faire plus de 100 000 exemplaires régulièrement pour arriver à vivre de sa plume."
Mais oui, c'est ce qui se dit !
Mais Agnès Soubiran ne lui a pas cloué le bec : 100 000 exemplaires par, même seulement, 15 euros : 1 500 000 euros de chiffre d'affaire pour qu'un écrivain en vive !
Même s'il ne touche que 10% il lui reste 150 000 euros. De quoi tenir plusieurs années. Soyons sérieux : avec 20 000 euros on vit très bien. Et quand on est indépendant, il suffit de vendre 2000 livres par an pour les avoir quand on les fait imprimer...


Auteur écrivain

Le 26 03 2010 à 17 : 08


Les meilleures ventes.



Vous pouvez commenter :

Votre réaction ou votre avis sur le sujet...


- Commentaire (avis 40), du 24 août 2014 à 3 H 53 : Et je lui en suis très reconnaissant. » En ce temps-là, les journaux relataient avec emphase ces disparitions. Et le temps s'écoulait fluide et léger, dans cette atmosphère de littéraire cordialité ; les aiguilles tournaient silencieuses sur le cartel patrimonial et l'heure du métro passait inaperçue...
sur le forum : La fête de la lecture de Boé 2016
Lecture article.