Dire Lot, un mensuel lotois dirigé par Pascal Serre... qui assume la flatterie des sommités...
ecrivain livres papier et ebooks à bas prix
Accueil Ecrivain       Livres en papier   Ebooks     Le Blog   Bio     Romans   Théâtre   Chansons   Essais     Contact   + Infos

Pascal Serre doit penser avoir réalisé (réussi) un exercice périlleux (la rédaction du mensuel git à Périgueux) dans sa variation sur la flatterie... je ne suis pas dupe semble-t-il prétendre son édito mais je dois le faire car c'est la survie de mon entreprise.
"La flatterie est indispensable pour ceux qui entendent se hisser dans la proximité de quelque pouvoir que ce soit."
Le pouvoir ! Sa proximité, est-ce le rôle des journalistes ?




Pascal Serre semble assumer :
"La flatterie est indispensable pour ceux qui entendent se hisser dans la proximité de quelque pouvoir que ce soit."
Après
"Pour les indisposés à la courtisanerie, il leur faudra accepter les déserts et se refuser aux desserts, même si ces derniers sont des miettes"

Variation lotoise sur la flatterie...
Naturellement je n'ai pas sorti 4 euros 50 pour ce numéro... ce numéro est daté janvier 2008. En fait, c'est le numéro de janvier 2009 !... Présent à la bibliothèque de Montcuq...

Donc Pascal Serre semble assumer ce journalisme totalement couché même devant des nains comme Gérard Miquel. Il faut bien bouffer !
Il faut bien bouffer écrivait Daniel Carton dans un livre qui devrait être lu...
La contrepartie de cette glorification du vide semble évidente : censure de toute personne vivant debout !... Toute personne qui n'est pas un pouvoir... si je publiais chez Gallimard, je suppose qu'il flagornerait !

L'article sur Léo Ferré... de sourires... Eh bin oui, ce lotois de Léo Ferré fut son propre éditeur... par indépendance... Bravo Léo s'écrit presque Isabelle de Giverny... Le mensuel a toujours évité d'accorder la moindre ligne à l'écrivain lotois indépendant aussi chroniqueur non flagorneur !... cette médiatisation pourrait déplaire à des sommités !...

Tu sais, Pascal, la solitude, c'est parfois mieux que la fréquentation des gens couchés... La solitude, écoute Léo Ferré... je m'autorise...

Mais oui, Pascal Serre est devenu UN POUVOIR en vivant ainsi... il doit aussi recevoir des tas de propositions d'écrivaillons disposés à le flatter... C'était aussi le but : je vis couché, soyez couchés devant moi ?




Votre réaction ou votre avis sur le sujet...

--> Auteur écrivain

Le 17 03 2009 à 11 : 57

Le 17 mars 2009 j'ai donc rédigé cette brève.
Mademoiselle ou madame Isabelle de Giverny a exigé fin 2009 le retrait de mon commentaire sur son article !
Par lettre recommandée.
Je n'ai naturellement pas répondu à cette demande infondée sans adresse mail fournie.

Le 16 mars 2010, mademoiselle ou madame Isabelle de Giverny réitère !
Un an après ma brève :
Une réponse qui précisera un peu le droit de la presse.



accueil et catalogue écrivain -

Le le contact écrivain dans le menu général

Les meilleures ventes.



sur le forum : La fête de la lecture de Boé 2016
Lecture article.

Dire Lot un mensuel lotois dirigé par Pascal Serre qui assume la flatterie des sommités