Le principe de Peter à Montcuq : niveau incompétence des élus. Maire d’une commune de 67 électeurs à représentante du maire d’une commune de 1342, semble être une promotion avec risque de principe de Peter

Accueil Ecrivain       Livres en papier   Ebooks     Le Blog   Bio     Romans   Théâtre   Chansons   Essais     Contact   + Infos     La chaîne youtube


Le principe de Peter à Montcuq

Il s’agit d’une chronique périlleuse. Le Principe de Peter à Montcuq. Pour éviter son pétillant détournement, je vais l’énoncer comme des nordistes, le nord débutant souvent au dessus de Cahors pour des gens nés ici, « le principe de péter à moncul. » C’est dit, mais ce n’est pas le sujet.

Selon le Principe de Peter, historique, observé en entreprise, dans une organisation hiérarchique, tout employé a tendance à s'élever à son niveau d'incompétence.
Car un employé compétent est promu à un niveau hiérarchique supérieur et un incompétent n'est pas rétrogradé à son ancien poste.
Ainsi la plus grande partie du travail est effectuée par des salariés n'ayant pas encore obtenu de promotion à leur « seuil d'incompétence ».
Il existe des super-incompétents, des incompétents, des modérément compétents, des compétents, des super-compétents.


Le principe de Peter à Montcuq, en vidéo :


Le microcosme politique semble également gangrené par ce phénomène, avec la variable essentielle qu’un maire incompétent parvient parfois, grâce à l’absence de véritable contrôle sur l’efficacité, à devenir conseiller général départemental, régional, député, sénateur, et même ministre, certains oseront peut-être même prétendre président. Certains savent brasser du vent et faire leur trou.

Le principe de Peter à Montcuq. En 2014, pour la première fois de son histoire, la commune subissait la loi des listes car son seuil avait été abaissé à 1000 habitants. Interdit de barrer interdit de panacher ! Montcuq était coupé en deux. Et les montcuquoises et montcuquois semblent avoir préféré sans enthousiasme la liste conduite par M. Lalabarde. Dans les petites communes voisines, des maires étaient élus, sans enthousiasme également, sur le programme de faire vivre leur petit territoire.
Puis il y eut la fusion, la commune nouvelle dans le dos des administrés non consultés. Début 2016, Mme Sabel fut ainsi catapultée 1ere adjointe de l’ensemble, bien que n’ayant, en 2014, été élue au Conseil Municipal de Ste-Croix qu’avec 49 voix, 58 votants, 67 inscrits, un seul des candidats étant passé avec moins de bulletins.
Maire d’une commune de 67 électeurs à représentante du maire d’une commune de 1342, semble être une promotion avec risque de principe de Peter. Ainsi le 12 août 2018, M. Le maire de Montcuq en Quercy Blanc séjournant au Portugal, elle le représentait au salon du livre, où ce fut la catastrophe.
Absente pour accueillir puis raccompagner M. Le sous-préfet et Mme la députée.
Mme Sabel souhaitait parler après eux aux discours.
Puis quand elle tenait enfin le micro « comme une glace », selon les conseils d’un technicien belge, elle "oubliait" de les remercier de leur venue... et même de les saluer…
Et se répandait en accusations infondées sur le Président de l’association organisatrice, décrivant même un mode d’attribution des subventions communautaires qu’on peut résumer par clientéliste.
Les bonnes âmes souriaient, en la considérant peut-être perturbée par l’adresse de cet événement culturel, le Boulevard Chapou, oui mais au 49, qui pouvait lui rappeler la hauteur de sa crédibilité.
Oui, en France, avec 49 voix, on peut se retrouver en situation de maire dans une commune de 1 342 électeurs ! Alors, qu’on ne s’étonne pas si le principe de Peter est parfois mis en chronique. Le mécanisme des communes nouvelles semble devoir être revu.

Et depuis, me direz-vous ? Montcuq TV ayant immortalisé cette journée, l’audience des vidéos a largement dépassé notre sud, donc on s’imagine… Eh bien, non, rien ! Comme si les Conseillers Municipaux tellement rassurés par leurs propres compétences, préféraient regarder ailleurs, considérer cette prestation, ces propos, acceptables, d’une dame également remplaçante de Mme Maryse Maury au Conseil Départemental et ayant obtenu la 5eme vice-présidence de la communauté de communes du Quercy Blanc, la seule femme des 10 membres du bureau.
Six mois de silence total : on dépasse donc le cas particulier, le dérapage d’une personne, pour en arriver à se questionner sur l’ensemble.
Naturellement, en politique, compétence et incompétence sont souvent sujet à interprétation et les incompétents ont tendance à accuser les observateurs d’adversaires politiques ou d’insulteurs. Mais il existe des faits incontestables. Je vous conseille de revoir, ou découvrir, les vidéos de ce 12 août 2018, afin de parfaire votre propre opinion.

Quant au détournement humoristique de cette chronique, j’imagine le principe de Peter à Montcuq résumé en principe de péter plus haut que son cul.

Stéphane Ternoise - sacem 3447662611





Votre réaction ou votre avis sur le sujet...

Article du 25 février 2019 à 10 : 46.


Article sur un sujet très proche : La France Harmonieuse ; face à l impasse de France en colère (bonne lecture...)

Article précédent : Gérard Manset interview France-Inter de 2014 (sur ce blog)