Le télétravail un choix de vie depuis 1993 finalement je suis devenu écrivain et webmaster

J'ai eu un quotidien

ecrivain livres papier et ebooks à bas prix
Accueil Ecrivain       Livres en papier   Ebooks     Le Blog   Bio     Romans   Théâtre   Chansons   Essais     Contact   + Infos



J'ai eu un quotidien au sein d'une entreprise.
Je suis parti à 25 ans. En 1993.
Travailler chez moi ou ne pas travailler était mon choix. Mais surtout ne plus rentrer dans une entreprise. Se déplacer c'est de la fatigue, une inutile dépense d'énergie.




Le télétravail ça ne rend pas forcément heureux... car le bonheur a d'autres nécessités...
Mon impact écologique doit être faible !
Les déplacements, oui, ont un impact écologique important... Je repense à ces collègues qui vivaient à quelques kilomètres et venaient dans leur grosse voiture.
Mon télétravail, aucun temps perdu dans les transports.
Mon télétravail, je ne repasse jamais de chemise (bon, avant non plus !)
Mon télétravail, aucun temps perdu avec des collègues et leur vie devant la télé de la veille.
Mon télétravail, aucun temps perdu / je ne connais pas la pause déjeuner du sandwich.
Mon télétravail, pas besoin de faire semblant de travailler.
Après il faut en vivre, donc vendre des livres ou avoir des pubs sur les sites !



Auteur écrivain

Le 02 05 2010 à 19 : 54


Les meilleures ventes.



Vous pouvez commenter :

Votre réaction ou votre avis sur le sujet...


- Commentaire (avis 15), du 27 août 2014 à 1 H 28 : Appelé à la perception du canton, il sut, dans ces fonctions délicates, gagner la sympathie de tous par ses manières distinguées et affables, et garder l'estime de ses chefs par l'intégrité de son service. Aucune avenue, aucune rue... retrouvée... Et aucun monument... Pourtant, dans sa séance du mardi 5 mai 1936, le bureau du Conseil général du Lot, présidé par M. DE MONZIE (Vice-Présidents : MM. FONTANILLE et ROUGIER) retient :
sur le forum : La fête de la lecture de Boé 2016
Lecture article.