Texte intégral Vous avez le droit d'être, pas seulement la possibilité d'avoir

Confinement : Rester chez soi mais y réfléchir
Accueil Ecrivain       Le Blog   Bio     Romans   Théâtre   Chansons   Essais     Contact   + Infos     La chaîne youtube


"Vous avez le droit d'être, pas seulement la possibilité d'avoir"
"Aucun résultat trouvé" répond le grand référenceur mondial quand on l'interroge avec cette expression entre guillemets. Je serais donc le premier à m'exprimer ainsi !

Rester chez soi & réfléchir : vous avez le droit d'être, pas seulement la possibilité d'avoir.

Puisse notre crise sanitaire 2020 ouvrir les yeux d'un maximum de confinés, les détourner des banalités de nos pantins médiatiques.
Des petits notables, de grands arrivistes, rebondissent déjà sur les dysfonctionnements, prétendent vouloir "tout changer" et finalement proposent quelques ajustements des variables macro-économiques.


Un peu plus de social, en attendant une vague contraire, d'un peu plus de libéralisme.

Le Rubik's Cube de la société de l'avoir s'est naturellement créé des contestataires pour englober le maximum de contradicteurs. Et de toute manières, les autres ne sont pas autorisés à s'exprimer dans les médias d'accompagnement des installés.

Il faut figurer dans le Rubik's Cube politique. Le peuple intéresse ces médias d'accompagnement des installés uniquement quand ils ont besoin d'exemples... concrets.

Surtout ne pas laisser entrer dans les têtes l'idée d'une autre manière de vivre, où l'argent et la consommation ne constitueraient plus nos deux béquilles d'handicapés du sens de la vie.

Naturellement, il existe des pages spirituelles. Mais attention, on ne parle pas de politique dans la psychologie, on se contente d'essayer de fournir des méthodes pour supporter les conséquences sur les plus fragiles, de la société de l'avoir, en sachant bien les psychotropes nettement plus efficaces que la méditation, qui ne s'adresse qu'à des personnes "qui ont le temps", alors que le temps est accaparé par la nécessité de participer à la vie sociale !

Le vrai virage, le vrai changement, ce serait de nous orienter vers la sagesse, une société de l'être.

Le but de la vie, ce n'est pas l'économie, ce n'est pas la consommation, c'est la vie.
La consommation est une nécessité quand elle répond aux besoins réels. Tout le reste n'est que manipulations des masses par des cyniques obnubilés par une plus grosse part du gâteau et cherchant le meilleur moyen d'obtenir de la croissance car elle leur permet d'accroître leur avoirs, leur pouvoir, leur monde illusoire.

Mais impossible de faire entendre dans les "médias traditionnels" une voix harmonieuse face aux politicards de la consommation et leur guéguerre sur quelques variables plus ou moins idéologiques.
Alors qu'ils sont d'accord sur quasiment tout, ces pantins médiatiques ont parfois une telle inculture qu'ils peuvent de bonne foi prétendre le contraire, et ressortir de vieux mots, ainsi même le plat réchauffé de la participation gaulliste peut sembler une idée neuve.

Je vous expose régulièrement cette voix spirituelle, celle de la vie.
Dans une époque d'abondance, les citoyens devraient réclamer la possibilité de s'orienter sur ce chemin de Sagesses.
Notre cher Henry David Thoreau n'a même jamais rêvé d'un monde où l'on pourrait aussi bien vivre en se consacrant à la vie.

Mais tout est mis en place pour rendre invisible cette voix spirituelle. Celle où l'on sait se contenter de peu, dépenser le moins possible pour subir le moins possible le travail.

Rester chez soi et réfléchir.

"Vous avez le droit d'être, pas seulement la possibilité d'avoir." va désormais figurer dans le grand répertoire mondial des choses écrites. Mais qui le saura ? #JeudiJeredis

Le 2 avril 2020 Stéphane Ternoise
Oeuvre sacem 3464699411






Votre réaction ou votre avis sur le sujet...

Article du 02 avril 2020 à 14 : 24.

Article sur un sujet très proche : Travail chômage et activité une distinction par écrivain. article extrait essai (bonne lecture...)

Article précédent : Poisson d avril 1er avril 2020 : Edouard Philippe démission (sur ce blog)